Stop plastic waste - Ensemble pour une eau sans plastique

Les images sont bien connues : des photos de plages saccagées à Bali, d’oiseaux marins, de tortues marines ou de baleines mortes gisant à côté de déchets plastiques, ou encore ces photos du vortex de déchets du Pacifique Nord, connu sous le nom de Great Pacific Garbage Patch, une zone d’ordures grande comme dix fois l'Allemagne. Qu'il s'agisse de l'Antarctique ou de la Méditerranée, plus aucun endroit sur terre ne semble à l'abri du plastique.

La pollution des océans, des rivières et des lacs met en danger tous les organismes qui y vivent - et constitue l'un des plus grands défis pour notre société mondiale. Et donc directement pour nous.

Nous vivons dans un monde de plastique. Le plastique, ou plutôt le matériel synthétique, se retrouve partout : dans nos maisons, voitures, yachts, dans nos tapis de yoga et ballons de foot, stylos, lampes de bureau, tables basses et meubles de salon, dans les smartphones, les réfrigérateurs et les écrans plats, dans les machines à café, les appareils photo et les haut-parleurs. Mais aussi dans nos vêtements de sport, sous-vêtements fonctionnels et maillots de bain, ainsi que sous forme de microplastique (minuscules billes de plastique) dans les shampooings, nettoyants pour visage, ombres à paupières, rouges à lèvres, lotions pour le corps, crèmes de peeling, gels douche et crèmes solaires.

« Le plastique n'est pas mauvais en soi. Grâce à sa formabilité flexible, c'est même un matériau très précieux. Mais le traitement que l’on en fait est un gaspillage », Dr. Silvia Frey, scientifique de l'environnement et responsable de la science et de l'éducation à « Ocean Care ».

 

Le monde s'enfonce dans le plastique

Dans la société d'aujourd'hui, le plastique se trouve pratiquement partout. Et les chiffes ne cessent de croître : en 2016, la production mondiale de plastique s'élevait à environ 335 tonnes. Plus de huit millions de tonnes de ces substances atteignent les océans chaque année. Déjà six fois plus de plastique que de plancton flotte dans les océans, et la tendance est à la hausse : si notre comportement de consommation ne change pas dans les prochaines années, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer en 2050.

Swiss Sailing tient à préserver un paysage aquatique intact. C’est pourquoi nous nous engageons en faveur d'un environnement sans plastique et d'une utilisation prudente de ce dernier.


Pour en savoir plus:

OceanCare

Switzerland for the Ocean