Le CIO reporte les Jeux olympiques – Soulagement dans les rangs de SST et Swiss Sailing


La décision est finalement tombée : Les Jeux olympiques d'été de Tokyo n'auront pas lieu en raison de la crise mondiale du coronavirus. Selon le communiqué officiel du CIO, les Jeux de la XXXIIe Olympiade seront, dans les circonstances actuelles, reportés à une date postérieure à 2020, au plus tard à l'été 2021. Les responsables de Swiss Sailing et de Swiss Sailing Team se félicitent de cette décision.

Selon le CIO, la raison principale de ce report est la protection de la santé des athlètes, de toutes les personnes impliquées dans les Jeux olympiques et de la communauté internationale. Il reste à savoir quand les Jeux auront précisément lieu. Toutefois, selon le communiqué, la flamme olympique, qui a été allumée à Olympie il y a environ une semaine et a déjà été transportée de Grèce au Japon, y restera. En outre, les Jeux doivent conserver le nom de « Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 ».

Soulagement dans les rangs de SST et Swiss Sailing

Le coronavirus a un impact de plus en plus important sur le sport mondial et donc aussi sur la voile. En conséquence, les responsables de Swiss Sailing Team ont été sérieusement mis à l'épreuve ces dernières semaines. Le chef d'équipe de SST, Tom Reulein, est soulagé de la décision du CIO : « Pour être honnête, personne n'aurait pu imaginer que les Jeux auraient lieu dans ces circonstances », déclare-t-il. Cette situation est bien évidemment dommage pour les athlètes qui se préparent intensivement depuis quatre ans pour ce grand événement sportif et qui ont tout sacrifié pour atteindre cet objectif. Mais il faut considérer tout cela comme une opportunité : « Grâce à ce report, nous aurons davantage de temps pour progresser et accéder à l'élite mondiale. Dans cette optique, le report est un cadeau pour nous », affirme Tom Reulein.

Martin Vogler, président de Swiss Sailing, se réjouit également : « Nous sommes heureux que le CIO ait finalement pris rapidement la seule décision qui s'imposait. Et nous sommes particulièrement heureux pour nos navigatrices et navigateurs, qui évitent de passer par une longue période d'incertitude ». Il ajoute que la décision prise entraîne également l'obligation pour Swiss Sailing de procéder à une nouvelle évaluation et à une nouvelle planification avec le Swiss Sailing Team. « Nous souhaitons au final offrir aux candidat-e-s olympiques les meilleures conditions de préparation possibles pour 2021. Nous allons maintenant nous y atteler, dans des circonstances certes difficiles, mais avec le plus grand soin ».

Décision historique

Les Jeux auraient dû avoir lieu du 24 juillet au 9 août. En raison de l'annulation de la plupart des événements sportifs (notamment le championnat d'Europe de football, le championnat du monde de hockey) ainsi que d'autres championnats et événements, mais aussi en raison du retrait de certains athlètes ou de grandes fédérations (Australie et Canada), la pression sur le CIO devenait de plus en plus forte. En outre, de nombreux athlètes ne pouvaient plus s'entraîner correctement du fait des couvre-feux et de la fermeture des installations sportives, ce qui aurait eu un impact sur l'égalité des chances. Par ailleurs, dans certaines disciplines sportives, les qualifications olympiques n'étaient pas encore achevées. Quoi qu'il en soit, la décision est historique ! Les Jeux olympiques n'avaient jamais été reportés par le passé. Des annulations ont en revanche déjà eu lieu. La Première Guerre mondiale a eu raison des Jeux d'été de 1916 (Berlin). Les Jeux d'été de 1940 (Tokyo) et 1944 (Londres), ainsi que les Jeux d'hiver de 1940 (Cortina d'Ampezzo) et 1944 (Sapporo), ont quant à eux fait les frais de la Seconde Guerre mondiale.