"Les accélérations et la vitesse sont bluffants !"


L‘association RACES a été crée en Octobre 2012. Son objectif : Augmenter la pratique du catamaran de sport (de 14 à 20 pieds) en Suisse. Dans un interview Jean-Olivier Kerr, président de l’association RACES, nous révèle sa passion pour les multicoques et s’il est content avec le développement des catamarans en Suisse.

Quelle est votre motivation de vous engager pour le développement et la promotion de la pratique du catamaran en Suisse ? La Suisse est une nation reconnue internationalement pour la qualité de ses clubs de voile et de ses navigateurs/trices. Mais la pratique du catamaran de sport nous a paru sous développé au niveau national. En 2012, avec un groupe d’amis passionnés nous avons voulu, humblement, changer cette situation en créant un « hub » où tous les types de supports seraient les bienvenus et en organisant un championnat national. J’ai aimé l’idée de nous lancer dans cette aventure sans savoir si notre concept recevrait un écho positif parmi les navigateurs, les clubs et au sein de Swiss Sailing .   

Pourquoi – pour vous personnellement – est-il tellement intéressant, la voile sur des catamarans ? Je ne suis pas un spécialiste ! Je pratique la voile pour le plaisir sur tous les supports (lestés, dériveurs et catamarans de sport). Chaque support m’apporte des satisfactions différentes. Pour le catamaran de sport la sensation de glisse est unique, la technique de navigation est différente du dériveur et donc intéressante à explorer. Enfin les accélérations et la vitesse sont bluffants.   

Quelle est, dans votre opinion, la fascination de naviguer sur un multicoque? Les supports multicoques de sport se sont beaucoup diversifiés et améliorés ces dernières années. Il sont devenus de plus en plus ludiques et ont aussi obtenu plus de visibilité à travers de grandes compétitions internationales comme les J.O. L’arrivée récente des catamarans volants ne fait que renforcer cette image d’un sport dynamique, fun et ouvert à tous. En cela il complète bien le monde des dériveurs qui a su aussi évoluer. 

Est-ce que vous êtes content avec le développement actuel ? Je suis heureux de constater que le nombre de catamarans de sport participant aux régates augmente de façon régulière. Il nous est arrivé cette année d’avoir plus de 40 bateaux en compétition. Plusieurs clubs ont inclus les catamarans de sport dans leurs régates phares (ex Bol D’or Mirabaud et Genève Rolle Genève). Enfin plusieurs équipages suisse participent à des régates internationales et sont correctement classés.      Quel est votre plus grand désir en rapport avec le développement des catamarans en Suisse ? Ce qui m’importe le plus est la continuité de notre action en faisant, petit à petit , progresser la pratique du catamaran de sport à travers toute la Suisse. L’association Races.ch veut collaborer avec tous les acteurs de la voile légère en commençant par les navigateurs, mais aussi avec les clubs, les autres associations et bien sûr Swiss Sailing.  J’ai aussi à coeur de ne pas dupliquer ce qui existe déjà, par exemple dans le sport d’élite.

www.races.ch