Mid-Year Meeting 2016 de World Sailing à Lausanne


Début mai, Lausanne sera la capitale de la voile le temps d’une semaine. Et François Schluchter n’y est pas totalement étranger. „Le Mid-Year Meeting est une occasion idéale pour améliorer et renforcer davantage nos relations avec World Sailing et ses membres“, se réjouit le vice-président de Swiss Sailing.

Lausanne est non seulement un centre économique, culturel et éducatif important en Suisse romande, mais c’est aussi le siège de nombreuses organisations du monde du sport. Le Comité International Olympique (CIO) a notamment son siège à Lausanne où se situe aussi le Musée Olympique depuis 1993. La fédération internationale de voile World Sailing prendra également ses quartiers dans la ville olympique du 5 au 8 mai 2016. Près de 120 personnes du monde entier y sont attendues pour participer au Mid-Year Meeting et à l'Assemblée générale extraordinaire qui suit.

François Schluchter, vice-président de Swiss Sailing, n’est pas totalement étranger à cela. „Lorsque World Sailing a communiqué que le prochain meeting international annuel n’aurait pas lieu à Abu Dhabi pour des raisons politiques, j’ai saisi l’occasion pour faire du lobby en faveur de Lausanne et j’ai proposé d’organiser ce meeting très important dans la capitale vaudoise. Malgré des efforts intensifs, nous n’avons pas réussi à trouver, pour le mois de novembre 2016, un endroit approprié et des hébergements suffisants pour tous les participants“, explique le retraité actif. Il est à présent d'autant plus heureux que le Mid-Year Meeting puisse y être organisé début mai.

Au sein du Comité Central, François Schluchter a pour mission d’entretenir les relations avec les différentes institutions politiques du sport au niveau international. Son but est de préparer le terrain pour assurer une représentation suisse de qualité dans un ou plusieurs comités de World Sailing. „Nous voulons que des spécialistes dans les différents domaines de la voile puissent faire partie de l’élite dirigeante de la fédération internationale de voile World Sailing“, explique-t-il. Pour ce faire, il ne suffit pas d’avoir d’excellents candidats, mais il faut pouvoir être à même de faire un lobbyisme convaincant. Et ce sont exactement les points forts de François Schluchter.

Une autre mission importante est de faire prendre conscience au Comité Olympique et aux autorités suisses que la fédération internationale de voile possède un bureau à Lausanne. „Même si nous sommes un pays enclavé, sans accès direct à la mer, nous entretenons toutefois d’excellentes relations avec World Sailing et ses membres; nous sommes donc très bien représentés sur la scène internationale et respectés en tant que nation de voile“.