SUI Sailing Awards 2019 : Palmarès et réactions des lauréats

Junior Sailor of the Year: Maxime Chabloz (Swiss Kite Sailing Association SKA und DIRT Regattaclub Sisikon DRCS/Beckenried/NW)

Malgré sa carrière encore naissante, Maxime Chabloz a déjà réussi de grandes choses. Le triple champion du monde junior a décroché une incroyable médaille de bronze aux World Kiteboard Championships 2018 à Akyaka (Turquie), et cela dès sa première année en WKL Elite League. Il faut y ajouter plusieurs résultats dans le Top 10 lors des GKA AirGames 2018 ainsi que le 3e rang du classement général. Grâce à ses excellents résultats, le jeune Nidwaldien aux racines romandes s’est en outre qualifié pour les Youth Olympic Games 2018, où le freestyler a pris un magnifique 5e rang final dans la discipline plutôt inhabituelle pour lui du « Twin Tip : Racing » (similaire au boardercross).

Maxime Chabloz : «L'année 2018 a été la meilleure de ma vie. J'ai débuté ma première année en Freestyle chez les adultes et j'ai décroché d'excellents résultats. La participation aux Jeux Olympiques de la Jeunesse a également été une expérience unique. J'ai passé une année merveilleuse. L’Award est une énorme surorise pour moi et à la fois un grand honneur. En particulier parce que j’ai gagné cette distinction en tant que kitesurfeur. »

Female Sailor of the Year: Justine Mettraux (Société Nautique de Genève SNG/Versoix/GE)

Justine Mettraux s’affirme depuis trois ans lors de la Solitaire du Figaro. En 2017, la Genevoise de Versoix a terminé à la 7e place et troisième meilleure femme de cette course impitoyable en solitaire. En compagnie de Bertrand Delesne, elle a terminé la Transat Jacques Vabre au 4e rang sur un Class 40, derrière trois bateaux de nouvelle génération. La navigatrice de 32 ans a une nouvelle fois signé un résultat de premier plan en bouclant la Solitaire du Figaro à la 11e place. Elle est également montée lors de deux étapes sur le bateau vainqueur de la Volvo Ocean Race, Dongfeng.

Justine Mettraux : « C’est beau de voir ce qui se passe actuellement sur la scène de la voile suisse. Notamment dans la voile olympique, où Maud Jayet, qui était aussi nominée, est parvenue à qualifier la Suisse pour Tokyo 2020. De tels succès et projets, comme par exemple les différents projets d’Alan Roura, mais aussi de telles manifestations comme les SUI Sailing Awards sont importants pour apporter plus de visibilité et de perception à la voile suisse. Je dédie le prix à TeamWork, mon sponsor depuis de nombreuses années, Bertrand Delesne, avec qui j’ai atteint la 4e place de la Transat Jacques Vabre, ainsi qu’au Team Dongfeng, avec lequel j’ai pu naviguer durant deux étapes de la Volvo Ocean Race. »

Male Sailor of the Year: Mateo Sanz Lanz (Gstaad Yacht Club GYC/Formentera/ESP)

L’Hispano-Suisse Mateo Sanz Lanz obtient encore et toujours des places de choix dans la discipline de planche à voile RS:X. Le sportif de 25 ans, athlète du cadre national SST, a décroché la médaille d’argent aux Mondiaux 2017 à Enoshima. Il a également pris la 3e place de l’ouverture de la Coupe du monde à Gamagori. En 2018, Mateo s’est régulièrement mêlé à l’élite mondiale. En ouverture de la saison de Coupe du monde 2019, il est à nouveau monté sur le podium (2e place) à Enoshima, le plan d’eau des Jeux olympiques d’été 2020. Et quelques jours plus tard, il a remporté la médaille d’or lors de l’Enoshima Olympic Week.
En plein camp d’entraînement à Cadix, Mateo Sanz Lanz n’a pas pu assister personnellement à la cérémonie. Il a toutefois envoyé un message de remerciement pour ce grand honneur. Il a exprimé sa surprise d’avoir été élu Male Sailor of the Year, d’autant plus qu’il était nominé avec deux grands navigateurs en la personne de Nils Theuninck et Alan Roura. L’Award a été confié à Tom Reulein. Le chef d’équipe du Swiss Sailing Team s’est dit ravi de voir six athlètes du cadre SST nominés pour les SUI Sailing Awards 2019 en plus de Mateo Sanz Lanz : Maud Jayet (catégorie Female Sailor of the Year), Linda Fahrni et Maja Siegenthaler (catégorie Sailing Team of the Year), Nils Theuninck (catégorie Male Sailor of the Year) ainsi que Sébastien Schneiter et Lucien Cujean (catégorie Sailing Team of the Year).


Sailing Team of the Year: Team Tilt

Team Tilt surfe à n’en pas douter sur la voie du succès : une troisième place à la Red Bull Youth America’s Cup à l’été 2017, le premier titre mondial de la classe GC32, la qualification précoce de la nation en 49er grâce à Sébastien Schneiter et Lucien Cujean et en Laser Radial grâce à Maud Jayet, le titre européen U23 en Finn de Nils Theuninck, ainsi que plusieurs autres places dans le top 10 sur l’échelon international et européen. Son succès dans la catégorie Sailing Team of the year est amplement mérité, bien qu’Alinghi représentait un adversaire de grande renommée et également à succès, avec des mérites inestimables pour la voile suisse.

Sébastien Schneiter, Skipper : « Cela peut paraître paradoxal, mais nous devons cette distinction à notre adversaire du jour, Alinghi. Nous avons grandi avec Alinghi et voulions imiter Alinghi lorsque nous étions jeunes navigateurs. Le fait que nous affrontions aujourd’hui notre grand modèle de l’époque, et même de gagner, est tout simplement grandiose. L’Award est une reconnaissance pour le travail intensif de toute l’équipe. Team Tilt poursuit plusieurs projets et obtient des succès à différents échelons. Le plus grand est certainement le titre mondial en GC32, que nous souhaitons d’ailleurs défendre cette année. Un autre objectif important est la qualification pour Tokyo 2020, après que notre coéquipière Maud Jayet (Laser Radial) ainsi que Lucien Cujean et moi-même (49er) ayons déjà qualifié la Suisse, sans oublier le billet national en Finn grâce à Nils Theuninck. »
Alex Schneiter, Team Manager : « Team Tilt a été créé en 2013 avec pour objectif de soutenir les jeunes navigateurs. Il est hautement réjouissant de voir que ce travail pour la relève porte désormais ses fruits. Team Tilt a obtenu de grand succès, particulièrement ces deux dernières années. Ces succès se basent sur un travail aussi excellent qu’intensif de Tanguy Cariou et de toute l’équipe. Au total, ce sont 20 personnes. Nous devons d’autre part les succès actuels aux bonnes structures dont nous bénéficions en Suisse. Team Tilt est le meilleur exemple pour démontrer que l’on peut atteindre de grandes choses dans notre pays quand les structures sont à la hauteur. »

Sailing Project of the Year: Bol d’Or Mirabaud

Organisé par la SNG, le Bol d’Or Mirabaud est la régate la plus importante à se disputer sur le lac Léman et l’une des principales régates en bassin fermé du monde. Il a eu lieu pour la première fois en 1939 et a fêté cette année ses 80 ans. Outre les imposants multicoques à foils, il aligne toujours un nombre impressionnant de bateaux de type « Surprise », sans conteste la classe reine lors du Bol d’Or Mirabaud. Ce rendez-vous entre le sport populaire et le sport d’élite, ainsi qu’entre la tradition et l’innovation, est symbolique de cette régate unique en son genre. C’est aussi l’une des attractions principales pour les participants et spectateurs sur et au bord du lac Léman.

Rodolphe Gautier, Président CO : « Le Bol d’Or Mirabaud est la référence en la matière depuis de nombreuses années en Suisse romande. À l’échelon national, ce classique du lac Léman n’est pourtant pas encore assez connu. Il y a quatre ans, nous avons ciblé l’objectif de rendre le Bol d’Or Mirabaud plus connu à travers la Suisse. Cela nous réjouit d’autant plus de recevoir la reconnaissance nationale à travers le « Sailing Project of the Year ». Nous dédions cet Award à tous les bénévoles qui contribuent chaque année au succès du Bol d’Or Mirabaud et rendent cet événement possible, ainsi qu’à tous nos fidèles partenaires qui nous permettent de continuer le développement du Bol d’Or Mirabaud. »  

Public Award: Alan Roura (Club Nautique de Lutry CNLy/Versoix/GE)

En février 2017, alors qu’il était âgé de 23 ans, Alan Roura est devenu le plus jeune participant de l’histoire à franchir la ligne d’arrivée du Vendée Globe. Sa 12e place et son combat de 105 jours contre le vent, la météo et les mers déchaînées du globe ont représenté une performance de champion, tant sportivement qu’humainement. Le Genevois a également terminé la course transatlantique en solitaire « Route du Rhum » à la 7e place dans la classe Imoca et ses monocoques de plus de 18 mètres de long. Même si Roura n’est pas encore parvenu à décrocher de podium dans la classe Imoca, il a réussi à attirer l’attention des médias sur la voile grâce à ses divers projets.


Alan Roura : « Je suis très heureux de recevoir le prix du public. Cette victoire est encore plus belle car il s’agit justement du prix du public et que ce sont les fans de la voile qui me l’ont attribué. Pour moi, il est plus important d’être reconnu comme navigateur suisse et pour tout ce que j’ai réalisé jusque-là, que de gagner. Je dédie cet Award à mon team, sans lequel de telles performances ne seraient pas possibles. »

Special Award: Centre d’Entraînement à la Régate CER (Genève)

Le Special Award pour des performances exceptionnelles dans la promotionde la voile a été remis cette année au Centre d’Entraînement à la Régate (CER). Avec son concept unique en Suisse, le CER basé à la Société Nautique de Genève sur le lac Léman a atteint de beaux succès ces dernières années. Il apporte une contribution importante à la promotion des activités de voile sur le lac Léman, mais aussi à l’étranger. Ce qui a commencé par deux bateaux il y a 40 ans s’est entre-temps transformé en une véritable histoire à succès et en une institution, grâce notamment au soutien financier substantiel des autorités de la ville de Genève. Depuis plus de 40 ans, le CER forme de jeunes navigateurs sur le lac Léman, mais aussi en mer. Il a par exemple servi de tremplin à des navigateurs célèbres comme Dominique Wavre et Justine Mettraux, dans leur carrière hauturière.

Photos : Jürg Kaufmann