Interview avec Stefan Pulfer, le nouveau chef « Racing Officials »


En 2020, le département Racing a été scindé en deux départements : « Racing Officials » et « Racing Operation ». Début avril, Stefan Pulfer, 52 ans, a été nommé pour prendre les rênes du département Racing Officials.

Grâce à sa longue expérience de navigateur, de président de club et d'officiel, le Bernois de l'Oberland est conscient des besoins de toutes les parties concernées et peut mettre à profit ses vastes connaissances en voile pour développer, avec ses collègues de la Commission Formation, les thématiques pertinentes de manière ciblée, permanente et dans une optique d'avenir. Dans l'interview qui suit, Stefan Pulfer nous renseigne sur sa motivation, ses objectifs et sa personnalité.

Swiss Sailing : Stefan Pulfer, félicitations pour ta nomination à la tête du département Racing Officials. Pour quelles raisons as-tu décidé de t’impliquer dans ce département ?

Stefan Pulfer : Grâce à ma longue expérience de navigateur, de président de club et d'officiel, je connais et je sais reconnaître les besoins de toutes les parties concernées. J'aimerais mettre à profit mes vastes connaissances en voile pour développer, avec mes collègues de la Commission Formation, les thématiques pertinentes de manière ciblée, permanente et dans une optique d'avenir. Nous nous efforçons tout particulièrement de lutter contre le vieillissement des effectifs au sein du département Racing Officials et de former de jeunes et bons navigateurs aux fonctions de juges ou de directeurs de course.

Quel est ton objectif dans les semaines et les mois à venir ?

Nous sommes en train d'examiner des questions telles que la formation et le renouvellement des licences et de déterminer les prochaines étapes que nous aimerions suivre après la fin des restrictions liées à la crise du coronavirus. Par ailleurs, nous nous occupons principalement de la formation des Umpires, qui n'est actuellement pas dispensée par Swiss Sailing. Nous voulons corriger cela le plus rapidement possible. Les exigences en matière de formation des Umpires se sont considérablement accrues depuis que la Swiss Sailing League et de nombreuses autres classes ont adopté le format Umpired-Fleet-Racing. On travaille actuellement sur un concept en la matière. En hiver, nous voulons également organiser un séminaire professionnel sur ce sujet.

Quels sont tes objectifs pour le département Racing Officials et comment comptes-tu les atteindre ?

Mon objectif est clair : permettre le déroulement de régates professionnelles avec de bons officiels. En plus de la formation des Umpires déjà mentionnée, un examen sera également introduit. Si nous en tirons une bonne expérience, ce concept sera étendu aux directeurs de course et aux juges. Aujourd'hui, il n'y a quasiment plus de formation sans contrôle final.

En outre, je me suis fixé comme objectif que les officiels puissent également se former en continu afin d'être en phase avec les navigateurs actifs qui sont formés de manière professionnelle dès leur plus jeune âge. Je préconise également un meilleur échange avec le Swiss Sailing Team et une meilleure coopération avec les autres pays.

Qu'est-ce qui est important pour toi dans la voile suisse ?

Le respect mutuel de tous ceux qui soutiennent activement la voile suisse serait souhaitable. Nous avons un certain nombre d'obstacles à franchir pour surmonter les intérêts personnels, les conflits d'intérêts et d'autres difficultés. En tout état de cause, je ferai tout mon possible pour que nous soyons tous unis à l'avenir.

Assez parlé de voile. Qu'est-ce qui est aussi important pour toi dans la vie ?

En ce moment, la santé de ma famille et de mes amis est certainement une priorité. Mais il est également important pour moi d'avoir la liberté de poursuivre mes hobbies et mes passions, d'être là pour ma famille, de rencontrer mes amis, de pouvoir faire des voyages et bien sûr de m'adonner à mes activités nautiques.

Ce qui nous ramène à la voile ;-) Mais la voile n'est certainement pas ton seul hobby...

Si le temps me le permet, je vais faire du kitesurf au moins une semaine par an. Là, je suis en contact direct avec les éléments - l'eau et le vent - ce qui correspond parfaitement à ma nature. Mais j'aime aussi garder les pieds sur terre et aller à la montagne avec ma famille. Une fois par semaine, je joue au badminton avec des amis - pour le plaisir et pour la santé mentale et physique. Jusqu'à il y a trois ans, je jouais au hockey sur glace en 4e division d'un club régional, et j'ai également dirigé le CT pendant 19 ans. Le hockey sur glace me fascine encore beaucoup par sa vitesse et sa précision. Après une journée de navigation passionnante, j’apprécie également une bière bien fraîche. Mais j'aime aussi déguster et découvrir d'autres boissons fines, comme un joli whisky single malt ou de grands vins rouges. Oui...et manger, bien manger.

Interview : Diana Fäh Mosimann
Photos : mise à disposition