SSLA : Report du début de saison


La Swiss Sailing League doit reporter son début de saison. La semaine dernière, le Comité de la SSLA a décidé d'annuler les événements au Tessin et de trouver d'autres dates. Quant à savoir si les événements mentionnés seront complètement annulés, la question fait toujours l'objet de discussions. Philipp Koch est président de la SSLA depuis cette année et fait face à sa première épreuve. Dans l'interview qui suit, il nous parle des effets de la crise actuelle sur la SSLA.

Philipp Koch, pourquoi les événements prévus au Tessin n'ont-ils pas été complètement annulés ?

P.K. Dans la soirée du 19 mars, le Comité de la SSLA a décidé d'annuler les événements au Tessin et de trouver d'autres dates. À ce moment-là, nous ignorions, comme probablement la plupart des gens, l'ampleur de la crise qui nous attendait. Aujourd'hui, près de sept jours plus tard, nous constatons que la contagion continue de s'étendre et nous ne sommes certainement qu'au début de la vague si l'on se réfère à l'évolution possible des courbes présentées dans les statistiques.

Et quand pensez-vous que les régates de la SSLA pourront commencer ?

P.K. Je ne peux malheureusement pas vous donner de date précise à ce sujet. Je pense personnellement aujourd'hui qu'il serait préférable pour nous tous de ne reprendre les régates que lorsque les navigatrices et navigateurs seront en mesure de participer à une compétition en étant bien préparés et en disposant d'un bon feeling. Autrement dit, sans craindre de continuer à se contaminer, même lorsque les nouvelles infections signalées chaque jour seront en baisse, mais seront toujours bien présentes. Et si nous sommes réalistes, les navigatrices et navigateurs amateurs auront suffisamment de problèmes privés ou professionnels à régler qui se seront accumulés durant la crise du coronavirus.

En cherchant d'autres dates, nous avons également découvert qu'il est pratiquement impossible de trouver des dates convenables car les calendriers de régates des clubs de voile suisses sont déjà très bien remplis et ne permettent guère d'autres événements. À cela s'ajoute une composante morale : le sport de la voile populaire est avant tout un divertissement et une activité de loisir. Même si le risque de blessure en navigation est plutôt faible, nous ne devons pas prendre le risque actuellement d'utiliser un lit d'hôpital en raison d’un accident de navigation. Nous devrions a contrario nous efforcer de maintenir ces lieux libres pour les personnes qui en ont besoin.

Pour toutes ces raisons, je salue vivement l’annonce de Swiss Sailing dans le dernier « follow me ! » qui a courageusement décidé d'annuler des régates et de ne pas les reporter.

Dans quel état d'esprit pensez-vous que vous vous sentirez lorsque la crise sera terminée ?

P.K: Personnellement, j'attends avec impatience la période qui suivra. Nous aurons sans nul doute beaucoup appris, tant dans le domaine relationnel que social. En ce qui concerne la voile, nouE-Mails serons heureux de chaque départ, de chaque course et de chaque sortie sur l'eau, après avoir dû nous en passer pendant si longtemps. Je pense que nous réaliserons tous, au plus tard au moment du premier départ, combien la voile nous a manquée et combien notre sport est beau. Je me réjouis d’ores et déjà des retrouvailles et des rencontres conviviales et détendues en lieu et place des régates - et de pouvoir à nouveau serrer des mains...


Les événements suivants sont concernés :

Avril 03-04.04.2020, Super League Act 1, Brissago

Avril 18-19.04.2020, Challenge League Act 1, Lugano

Avril 25-26.04.2020, Promotion League Act 1, Ascona 

Plus d’informations sur : www.swisssailingleague.ch

Texte : Diana Fäh Mosimann

Photos : Yvonne Storchenegger