1. Introduction, objectifs

Avec le Concept 2019 – 2024 de promotion de la relève (CPR), Swiss Sailing souhaite, en tant que fédération nationale d’un sport olympique, formuler sa vision de la promotion de la relève et l’élaborer sur la base des exigences et des attentes de Swiss Olympic, comme de celles de l’OFSPO. Des premières expériences gagnées en pratiquant le sport populaire, ce concept décrit le passage au sport de compétition et au sein du cadre de la relève. Ce concept complète la « Stratégie du sport de performance » de SST. Avec la « Stratégie de la fédération » de Swiss Sailing, ceci constitue le concept général de la fédération. Pour des questions de lisibilité, aussi bien les formes masculines que féminines sont alternativement utilisées. L’un ou l’autre sexe sont donc toujours sous-entendus.

La voile n’est pas une discipline sportive dite de base. Pour sa pratique, elle exige des capacités motrices et de coordination qui s’acquièrent dans d’autres sports. En sus, la voile exige au départ des enfants qui la pratiquent qu’ils sachent nager et aient atteint une taille et un poids minimaux. En voile, les débutants sont généralement âgés de 9 à 12 ans, même si démarrer en régate plus tard n’est pas à exclure, surtout comme équipier « en double ». L’âge maximal en tant que junior s’arrête, sur la base des définitions internationales et selon la classe de bateau, entre 21 et 23 ans révolus. La voile est un jeu complexe entre force, force-endurance, endurance, aéro- et hydrodynamique, météorologie et maîtrise technique du bateau. Des capacités mentales et intellectuelles élevées ne sont pas à négliger, en particulier la compréhension tactique et des connaissances approfondies qu’exige l’application du complexe recueil des règles de course à la voile, le « Racing Rules of Sailing RRS ». De l’initiation avec un bateau de débutant jusqu’au passage définitif en série olympique, il faut compter au moins deux changements de classes. Le CPR tient compte de ces circonstances au niveau de la sélection et de la conception de l’entraînement.

La voile olympique comprend aujourd’hui 10 « Events » dans les classes de bateau en navigation solitaire et en double, en dériveur, en skiff et en multicoque, ainsi qu’en planche à voile pour hommes, femmes ou équipages mixtes. Pour chaque olympiade et jusqu’aux Jeux olympiques, les séries sont définies par World Sailing. En raison de moyens restreints, Swiss Sailing se limitera à la promotion d’un nombre limité de bateaux pour les débutants et juniors avancés, qui sont définis dans le document « SwS critères pour classes juniors ».

Malgré tout, toutes les définitions, sélections et mesures d’encouragement permettent sans limite, l’acceptation future d’autres classes de bateaux au sein de la PR. Une carrière en dériveur olympique laisse en tout temps ouvert un passage dans d’autres compétitions internationales de voile (p.ex. en match race, en classes de compétition grands catamarans, foiling, etc.) et fait implicitement partie intégrante du concept de promotion des espoirs et de la relève de Swiss Sailing.

Pour y parvenir, Swiss Sailing met l’accent sur:

  • Foundation 1-2: une base aussi large que possible de jeunes navigateurs dans les clubs au sein desquels formation et promotion de base doivent se faire.
  • Foundation 3: le recensement, la qualification et la 1ère promotion des talents dans les régions grâce aux cadres régionaux et leur prise en charge par des entraîneurs professionnels (PISTE, SOTC Régional).
  • Talent 1-2: la sélection des talents au niveau national et leur soutien au sein du Talent Pool sous la direction de l’entraîneur national des juniors (PISTE, SOTC National).
  • Talent 3-4: un système de qualification promotionnel et conforme à l’âge pour le Cadre des espoirs (Youth Team) au travers de résultats internationaux et confirmation par le comité de sélection de SST (SOTC N, évtl. SOC Elite).
  • Transitions: le passage à une classe plus élevée et le choix de naviguer en solitaire ou en double sur la base du développement physique, de l’environnement (club, Région, école, famille) et de la « planification de la carrière », et pas uniquement en fonction de l’âge (en respectant naturellement les limites d’âge définies au niveau international).
  • La coordination entre sport, école/formation et soutien médical et mental, à partir du cadre régional, collaboration avec des écoles sportives / établissements de formation reconnus par Swiss Olympic.
  • Une formation d’entraîneurs de fédération axée sur le sport de performance et étroitement liée à J+S et aux FEP / CDE OFSPO.
  • La mise à disposition de moyens financiers minimaux pour les cadres régionaux (Fédération), les Talent Pool / Youth Team (Fédération et SST).