Moins de plastique en 2019 !


 

Nous ne vivons pas seulement dans une société de consommation, où l’on jette plus vite que son ombre et où tout est emballé dans du plastique. C’est pire : nous vivons carrément dans un monde de plastique. Le plastique - ou la matière synthétique - se rencontre absolument partout.

Dans nos maisons, voitures, voiliers, dans nos tapis de yoga et ballons de foot, stylos, lampes de bureau, réfrigérateurs et écrans plats, dans les machines à café, les appareils photo, les drones et les haut-parleurs. Mais aussi dans nos vêtements de sport, sous-vêtements fonctionnels et maillots de bain, ainsi que sous forme de microplastique (minuscules billes de plastique) dans les shampooings, crèmes pour visage, ombres à paupières, rouges à lèvres, lotions pour le corps, crèmes de peeling, gels douche et crèmes solaires.

Le monde sombre dans le plastique

Le plastique est partout. Et même toujours plus : en 2016, la production mondiale de plastique s’élevait à environ 335 tonnes. Plus de huit millions de tonnes atteignent les océans chaque année. Il y a déjà six fois plus de plastique que de plancton dans les océans, et la tendance est à la hausse : si notre comportement de consommation ne change pas dans les prochaines années, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer en 2050. Car le problème du plastique est qu’il n’est pas biodégradable. Au contraire, il se décompose au fil des années en parties toujours plus petites (microplastique), qui entrent ensuite dans la chaîne alimentaire. La pollution des océans, des rivières et des lacs met en danger tous les organismes qui y vivent. Elle constitue l’un des plus grands défis pour notre société mondiale. Et donc directement pour nous.

C’est pourquoi il n’y a qu’une seule solution : moins de plastique ! Il en va de même pour la voile !


La voile et la durabilité : Moins de plastique, plus de mer !

Notre sport n’est pas durable en soi : nous naviguons sur des milliers de tonnes de matière plastique sur les lacs et mers, nous brûlons des dizaines de tonnes de combustibles fossiles, que ce soit en bateau ou voiture. Le principal problème est la contamination avec du plastique de toutes sortes.

C’est pourquoi nous souhaitons vous inviter à donner l’exemple en prenant trois mesures toutes simples et à les transmettre à vos clubs :

a)            Club-house et manifestations sans plastique : pas de bouteilles en PET (seulement des bouteilles en verre ou des bouteilles remplissables amenées par les participants pour de l’eau) et pas de sacs en plastique pour les repas, etc.

b)           Aucun autocollant en plastique, de quelque sorte que ce soit (numéros de dossard ou de classe, publicité) sur les bateaux et les voitures. Les remplacer par des drapeaux et des bâches réutilisables sur la rambarde des voiliers. Swiss Sailing ne produira plus de colle pour plastique.

c)            Dans la mesure du possible, utilisation de moteurs électriques pour les bateaux d’escorte, poseurs de bouées, etc.

Nos enfants et les générations à venir vous en remercieront !

Note : Sur la page www.manifestation-verte.ch, vous trouverez des exemples et de précieux renseignements et conseils sur la façon de rendre votre événement durable.



Vous trouverez ci-dessous neuf conseils concrets sur la façon de réduire ou d'éviter le plastique dans votre vie quotidienne :

Vous trouverez sur Internet de nombreuses pages avec des astuces concrètes pour réduire votre consommation de plastique au quotidien. En voici une sélection :

https://www.surfersguide.ch/weniger-plastik (page seulement disponible en allemand)

https://oneearth-oneocean.com/weniger-plastikmuell/ (page disponible en allemand et anglais)

https://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Comment-vivre-sans-plastique-12-reponses-pratiques-1578676


 

Pour en savoir plus

https://www.swiss-sailing.ch/fr/actuel/dossier-ensemble-pour-une-eau-sans-plastique/

http://oceancare.ch/

http://stoppp.org/

https://www.facebook.com/stoppporg

https://zerowasteswitzerland.ch/


D'ailleurs : Le 19 décembre 2018, au terme d’une longue nuit de discussions, le Parlement européen, la Commission et des représentants des États membres ont décidé d’interdire, d’ici à 2021, toute une série de produits en plastique à usage unique. En Suisse, ce dossier a fait l’objet de très nombreuses interventions parlementaires. Mais, jusqu’ici, le Conseil fédéral, appuyé par une majorité du parlement, s’est toujours refusé à prendre de telles décisions. Pour en savoir plus