Comité Central Swiss Sailing : Rolf Zwicky, Cruising


ransparence - Dialogue - Présence : tel est le credo de la nouvelle direction de Swiss Sailing. Il est donc important de présenter les membres du Conseil d'Administration. Qui sont-ils ? Quelles idées apportent-ils et quels projets doivent être mis en œuvre dans un avenir proche ? Dans le but de fournir des informations complètes, Swiss Sailing présente à des intervalles irréguliers un membre du Comité Central.


 

Rolf Zwicky possède sa propre société dans le domaine du développement de logiciel. Il peut afficher un beau palmarès en tant que régatier: plusieurs titres de champion de Suisse, de champion du monde et des médailles de champion européen, et a participé aux jeux olympiques d’été. Il a également soutenu des olympiens en tant que coach et qu’entraîneur. Le sport de voile est, selon ses propres termes, la moitié de la vie aux yeux de ce Thurgovien. « J’ai été passionné par le sport de voile depuis ma plus tendre enfance, et celui-ci occupe mes pensées presque tous les jours », dit Zwicky.

Cet homme âgé de 61 ans ajoute qu’on peut le rencontrer, en tant que président du Yacht Club Kreuzlingen, presque quotidiennement à proximité du lac pendant la saison. « Mais pour ce qui est d’aller sur l’eau, je n’y arrive la plupart du temps qu’une seule fois par semaine. » Où puise-t-il sa motivation, de s’engager avec une telle passion en faveur du sport de voile? « J’ai eu, en tant que jeune homme, le privilège de beaucoup apprendre de notre entraîneur de l’époque – depuis la concentration sur l’essentiel jusqu’à la construction navale. J’aimerais maintenant volontiers transmettre quelque chose de cette école de la vie », explique Zwicky, qui considère en outre la vie de club comme une institution sociale importante ouverte aux jeunes et aux moins jeunes.

 

Les navigateurs sont au centre de toutes les attentions

Dans son département Cruising, ce sont aussi les navigateurs à la base qui sont au centre de toutes les attentions de Rolf Zwicky. C’est ici qu’il voit aussi un certain besoin de rattrapage. « Les membres doivent à nouveau être fiers d’appartenir à Swiss Sailing », explique Zwicky en ajoutant: « Par fierté, j’entends participer au succès, pouvoir s’identifier avec l’association et éprouver du plaisir à être membre de la famille de la famille Swiss Sailing. » Mais c’est que le bât blesse à son avis: «  Les membres de Swiss Sailing ne sont pas directement les navigateurs, mais les clubs et les classes. Nous devons donc faire preuve de beaucoup de pédagogie, rechercher en tant qu’association la communication directe avec les différents membres, et créer et démontrer des avantages pour tous les membres. » Swiss Sailing serait aux yeux d’un bon nombre d’entre eux une structure opaque qui coûte très cher. C’est ainsi que 80% des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête ont indiqué qu’ils ne faisaient pas de régates et que Swiss Sailing ne leur apportait donc rien. L’expérience montre que la vérité est tout autre. Dès qu’un club organise une régate ou bien qu’un navigateur monte dans un voilier destiné à une régate, Swiss Sailing et les règles de course de World Sailing entrent en jeu. « Sans Swiss Sailing, il n’y aurait en outre pas d’argent pour la jeunesse ou les projets de voile, personne ne pourrait participer à des régates à l’étranger et la Suisse ne pourrait faire entendre sa voix nulle part », dit pour finir Rolf Zwicky.

 

Relier et utiliser l’existant

Quelques 30% des membres naviguent de temps en temps sur les mers. Le Cruising Club Suisse, en bref CCS, et Sailbox sont tous les deux membres de Swiss Sailing et proposent entre autres de nombreux cours régionaux dans les domaines de la navigation, des moteurs, de l’électricité, de la radio etc. Les associations régionales connaissent à leur tour les besoins locaux. Pour Rolf Zwicky, il reste ici beaucoup de potentiel inexploité: « Beaucoup de choses sont déjà en place, il suffit de relier et d’utiliser le tout. » L’association doit en même temps élargir l’offre pour la famille de la voile. Les idées vont par exemple dans le sens d’une lettre de protection avec assurance de skipper intégrée, ce dont tout affréteur a besoin. Ou bien d’un forum qui pourrait servir de plateforme pour l’échange d’expériences et des discussions ou la fourniture de conseils concrets, par exemple pour des questions comme « Je suis du Lac de Genève et voudrais passer avec mon bateau des vacances sur le Lac de Constance. Qui peut m’y aider? » Zwicky est convaincu : « L’effet annexe d’un tel forum serait que la famille des navigateurs serait davantage soudée. »

 

Assistance à l’administration du club

L’offre à l’attention des clubs pourrait également être encore élargie, pense Rolf Zwicky, par exemple en termes d’assistance au niveau de l’administration. Dans le domaine des assurances, ce sont les assurances de responsabilité civile et d’événements qui comprennent également les objets loués par d’autres clubs. Mais même un programme de gestion des clubs (adresses, calendriers, classement des données, factures des membres, comptabilité financière, pages Internet), avec une réconciliation  directe avec la banque de données Swiss Sailing, sont des offres envisageables. « Il est important de connaître les besoins des membres », dit Zwicky, « donc parlez avec nous. »

Portraits publiés jusqu'à présent:

Martin Vogler, Président Swiss Sailing

Christoph Caviezel, communication et marketing

Marc Oliver Knöpfel, Racing


Auteur : Walter Rudin Modifié par : Diana FähPhotos : mis à dispo., Thurgauer Zeitung