La Direction de Swiss Sailing s’agrandit !


Thomas Blatter et Marco Versari. C’est ainsi que se nomment les tout derniers membres de la Direction de Swiss Sailing. Thomy Blatter, membre actif du RVB et membre passif du Segelclub St. Moritz ainsi que président du Modell Yacht Club Schweiz, a été élu en tant que nouveau responsable du département «Racing» au sein de la Direction. Thomy dispose d’une grande expérience internationale en tant que Race Officer et National Judge Swiss Sailing ainsi que des bonnes connaissances linguistiques. Marco Versari du CVLL occupe depuis 2011 le poste de Youth National Coach chez Swiss Sailing Team et a été auparavant entraîneur régional et en club durant six ans au Tessin. Le nouveau responsable du département Youth apporte ainsi au sein de la Direction une solide expérience de travail vélique mené avec les jeunes.

Nous avons posé à Marco et à Thomy quelques questions peu de temps après leur entrée en fonction en date du 1er septembre.

Qu’est-ce qui vous réjouit le plus lorsque vous pensez à votre nouvelle fonction ?

Marco Versari : Je trouve que c’est un défi et j’aime bien les défis. Le département Youth semble être dans un bon état, mais vu qu’il concerne les jeunes, il est aussi très dynamique. Il faudra que je me donne à fond pour anticiper suffisamment.

Thomy Blatter: Je me réjouis de pouvoir être un interlocuteur de choix pour la régate sportive en Suisse, à savoir pour les clubs, classes, navigatrices et navigateurs, et d’apporter un service à la base conjointement avec toute l’équipe du département Race.

Où se situent les priorités dans votre nouveau département ?

Marco : Il y a plusieurs priorités, mais il faudra avant tout trouver le bon équilibre entre sport populaire, activités régionales et sport de performance junior. Il est simple de trouver des recettes qui marchent pour chaque point, mais c’est beaucoup plus difficile de trouver une recette qui fonctionne pour tous, et il est clair que la formation des entraîneurs en fait partie.

Thomy : Pour moi, il s’agit principalement d’élaborer des structures et des processus stables, modernes pour la voile de compétition en Suisse.

 

 

Et quels seront les plus grands défis auxquels vous serez confrontés dans les prochains jours et semaines?

Marco : Je crois qu’il sera plus facile de répondre à cela dans quelques semaines… Mais je pense surtout que c’est important de rester ouvert et d’écouter les différentes opinions pour comprendre quelles sont les meilleurs choix à faire.

Thomy : Étant donné que le passage de témoin se fait actuellement très rapidement, mon plus grand défi dans les prochaines semaines sera de traiter ce flux d’informations.

Qu’est-ce qui est important pour vous lorsque vous pensez à votre nouvelle fonction ?

Marco : Je crois que c’est un honneur pour moi. Dans quelques années, j’aimerais pouvoir regarder en arrière et me dire « Voilà Marco, t’as fait du bon boulot ! ».

Thomy : Pour moi, c’est très important d’être à l’écoute, de trouver des solutions pragmatiques, tout en faisant parfois preuve de créativité. Très important également: savoir parfois mettre de côté ce qui a déjà fait ses preuves et oser la nouveauté.

Et qu’est-ce qui est fondamentalement important pour vous dans la vie ?

Marco : C’est un petit peu ce que j’ai répondu précédemment : j’aime avant tout bien faire les choses avec passion. En fait, je travaille toujours avec passion et pour atteindre des objectifs. Sans cette passion pour la voile et mon désir d’atteindre des objectifs, je n’aurais pas accepté cette fonction.

 

Thomy : Beaucoup de choses à vrai dire! Notre planète Terre, dont nous ne sommes, nous, êtres humains, qu’une petite partie. Notre terre est notre maison, nous devrions davantage respecter ! Mon hobby, la futurologie, est également primordial pour moi. De même que l’astrophysique, les nanosciences et la physique élémentaire. L’histoire est également importante à mes yeux, les différents siècles et tous ces hommes qui les ont traversés. Les cultures étrangères me fascinent aussi et j’aime les chats et les chiens. Et naturellement, la voile sous de nombreuses et différentes „formes“.

 

Avez-vous une devise et si oui, quelle est-elle ?

Marco : Honnêtement, je n’ai pas de devise. Je pense que je suis toujours en évolution, c’est peut-être cela ma devise.

 

Thomy : Pour moi c’est tout le contraire de Marco. J’emploie un grand nombre de maximes: Intégrer l’histoire dans nos réflexions pour le futur. Promouvoir la pensée globale, sans toutefois négliger le fédéralisme et nos valeurs (suisses), mais au contraire en les introduisant également. Ne rien imposer à d’autres cultures. Toujours avancer dans la vie avec joie et fougue, et toujours regarder en avant. Finalement, nos yeux sont intrinsèquement dirigés vers l’