Un week-end couronné de succès pour la voile suisse !


Que de belles prestations réalisées ce week-end par des navigateurs suisses dans le monde entier ! De Enoshima (Mateo Sanz Lanz/vice-champion du monde RS:X) à Vancouver (Philippe Durr/champion du monde 6mJI) en passant par Porto Cervo (SNG/bronze en Sailing Champions League), le Groenland (Yvan Bourgnon/défi du passage du nord-ouest en Arctique bouclé avec succès à bord de son catamaran de sport) et le lac Léman, où Team Alinghi a remporté le D35 Trophy de cette année. Dès la semaine précédente, la Suisse avait démontré qu’elle était une nation de navigateurs à l’occasion du championnat d’Europe de la classe Surprise à Port Grimaud: avec le nouveau champion d’Europe Emanuel Müller (YCB), Frank Reinhardt (CNM) sur la 2e marche et Sebastiano Baranzini (CVLL) sur la 3e marche, le podium était en effet complètement investi par les Suisses! «C’est incroyable de voir les fantastiques performances que des navigateurs suisses ont accomplies là en quelques jours», se réjouit le président de Swiss Sailing, Martin Vogler. La Suisse a ainsi une fois de plus apporté la preuve qu’elle était une nation de navigateurs avec laquelle il faut compter sur la scène internationale.

La Suisse est une nation de navigateurs. C’est un fait indiscutable.

Martin Vogler, président de Swiss Sailing depuis juin 2017, est absolument ravi des succès les plus récents des navigateurs suisses. «Je suis impressionné par ces exploits», dit le président. «C’est incroyable de voir les fantastiques performances que des navigateurs suisses ont accomplies là en quelques jours.». La Suisse a ainsi une fois de plus apporté la preuve qu’elle était une nation de navigateurs avec laquelle il faut compter sur la scène internationale. «Nous n’avons aucune raison de mettre nos résultats sous le boisseau; nos navigatrices et nos navigateurs ont, depuis le début de l’année, fourni de nombreuses performances de pointe, tant à l’occasion de grands événements nautiques que sur de plus petites scènes nautiques», dit Vogler.

Rétrospective sur une fantastique année de voile 2017

Et c’est un fait que la Suisse, pays sans accès direct à la mer, peut s’enorgueillir dès à présent d’une année tout à fait réussie: Mateo Sanz Lanz a ouvert la marche avec sa troisième place au championnat du monde à Miami, suivi du coup de maître d’Alan Roura sur le Vendée Globe, qui a terminé à 23 ans douzième en tant que benjamin de la course. Justine Mettraux a conquis une remarquable septième place sur 43 navigateurs à La Solitaire URGO Le Figaro. Simon Koster s’est classé 4ème à la MINI Fastnet. Team Tilt a remporté une remarquable troisième place à l’occasion de la Youth America’s Cup aux Bahamas en juin. Début juillet, ce sont Simon Koster (Segler-Vereinigung Thalwil) et Yo Wiebel qui ont battu le record de 24 heures de Sportkat du Suisse romand Yvan Bourgnon datant de 2012, tandis que Natascha Rast (Regattaclub Oberhofen) remportait début août le championnat d’Europe Optimist en Bulgarie. À la mi-août, ce sont les deux Bernoises de l’Oberland Maja Siegenthaler et Linda Fahrni qui l’emportaient lors du Test Event à Aarhus (Danemark), après avoir déjà occupé la troisième place sur le podium de la World Cup à Hyères. Et pour finir, nous pouvons cette année célébrer déjà deux champions du monde avec le couple Cornelia et Ruedi Christen du Thunersee Yachtclub (CM Tempest), et Philippe Durr (championnat du Monde 6mJI à Vancouver). La semaine dernière enfin, les navigateurs suisses en Surprise ont démontré, en occupant les trois marches du podium du championnat d’Europe de la classe Surprise à Port Grimaud, que nous avons la voile dans le sang et que la Suisse est effectivement une nation de navigateurs. À cela vient s’ajouter le passage du nord-ouest récemment maîtrisé avec brio par Yvan Bourgnon, la troisième place dans la Sailing Champions League par la Société Nautique de Genève ainsi que le titre de vice-champion du monde de Mateo Sanz Lanz.

Persistance de tels succès suisses

Swiss Sailing ne peut que se réjouir de tels performances et succès en tant que fédération faîtière pour le sport de la voile. Mais comment peut-on faire en sorte que des performances de pointe restent encore possibles à l’avenir? Comment Swiss Sailing peut-elle y contribuer concrètement ? «La fédération faîtière doit réunir les conditions de base pour que de tels succès restent encore possibles à l’avenir». C’est ainsi que Martin Vogler s’exprime à ce sujet. Concrètement, cela est possible avec un bon travail professionnel au niveau des juniors, des structures opérationnelles des clubs et associations, et pour finir grâce aux clubs prêts à organiser de grands événements tels que des championnats d’Europe et du Monde en sus des championnats de Suisse. «En organisant de tels championnats internationaux de voile comme par exemple le championnat du Monde H-Boat ou bien encore le championnat d’Europe Dragons avec plus de 60 navires sur le lac de Thoune, les clubs de voile organisateurs démontrent que la Suisse dispose de plans d’eau attractifs, de l’infrastructure nécessaire et enfin et surtout de la compétence et du savoir-faire pour être tout simplement en mesure d’organiser de tels événements», dit Martin Vogler. C’est ce qu’ont démontré cet été le Regattaverein Brunnen avec le championnat du monde H-Boat, le Thunersee Yachtclub avec le championnat du monde Dragons, Versoix avec le championnat d’Europe RS FEVA et Voile Libre Morges avec le championnat d’Europe F15. Le souhait qu’émet Martin Vogler vis-à-vis de l’avenir est clair: «Nous aimerions pouvoir continuer à fêter de tels succès et performances!» Ce qui lui ferait personnellement le plus plaisir, c’est une médaille olympique. «Et aussi le fait qu’un nombre important et croissant de personnes exerce notre beau sport ».


 

 

Les prestations plus importantes réalisées ce week-end par des navigateurs suisses en détail :

Ø  Enoshima (JPN) : Mateo Sanz Lanz (Surfsegelclub Sempachersee) a réalisé un véritable exploit lors du championnat du monde de planche à voile : le suisse de 24 ans à la double nationalité a remporté la médaille d’argent dans la classe olympique.

Ø  Vancouver (CAN) : Philippe Durr (Club Nautique de Versoix) a remporté la médaille d’or lors du championnat du monde des 6m JI. Après avoir remporté à sept reprises le Bol d’Or, il ajoute une nouvelle victoire à son palmarès déjà impressionnant.

Ø  Porto Cervo (ITA) : la Société Nautique de Genève et Guillaume Girod ont terminé à la troisième place de la finale de la Sailing Champions League en Sardaigne.

Ø  L’équipe Alinghi a remporté le septième des huit GP du trophée D35 de cette année sur le lac Léman (SUI), remportant ainsi la victoire au classement général.

Ø  Et pour finir, Yvan Bourgnon est arrivé après 71 jours de navigation à destination au port de Nuuk au Groenland. Il devient ainsi le premier navigateur à franchir le passage du Nord-Ouest en catamaran de sport, en solitaire et sans assistance.