5e saison pour New Kids on the Water

La voile c’est cool et ça fait plaisir ! C’est ce que promet dans tous les cas le projet „New Kids on the Water“ de Swiss Sailing qui va sur sa cinquème saison. Grâce à „New Kids on the Water“, des jeunes âgés entre 8 et 15 ans ont l'occasion de s’initier à la voile sur des dériveurs de type Optmist. Et dans des lieux plus qu’inhabituels.

Les six Optimist aux couleurs vives seront de nouveau un peu partout en Suisse cet été, et ceci pour la quatrième fois déjà depuis le début du projet en 2012. Martin Vogler, chef du département Jeunesse auprès de Swiss Sailing, était il y a cinq ans une des forces motrices de ce projet. „Avec New Kids on the Water, ou NKotW en abrégé, nous voulons amener la voile aux jeunes et non pas le contraire. C’est pourquoi nous ne craignons pas d'aller dans des lieux insolites avec nos six Optis. L’objectif étant que les jeunes puissent acquérir leurs premières expériences en dehors des structures traditionnelles d’un club !“

„Ohé du bateau“ à la piscine

Au cours des dernières années, le projet NKotW a ainsi fait étape au Musée Suisse des Transports de Lucerne, mais aussi à la piscine publique de Weyermannshaus à Berne et a jusqu'à présent enthousiasmé déjà plusieurs milliers d’intéressés. „La résonance et les réactions que nous recevons en retour des participants ainsi que de nos entraîneurs sont en fait exclusivement positives“, confirme aussi Martin Vogler. Cela peut entre autres venir du fait que tout le déroulement est extrêmement simple et convivial. Un club de voile central s'occupe – il s'agit actuellement du Segelclub Cham – d'apporter l’ensemble du matériel, comprenant les six Optimist ainsi qu’une remorque pour pouvoir déplacer le matériel sur le lieu souhaité dans toute la Suisse.

Concept modulable

„En outre, le concept est construit de façon modulaire“, développe Martin Vogler. Les groupes d’intéressés ont soit la possibilité de réserver l’ensemble du package incluant les six bateaux, le personnel d’encadrement et le matériel de communication comme par exemple les dépliants, etc., ou soit de ne réserver que les six bateaux. „La seule condition dans ce cas est que la responsabilité de l’événement soit assumée par un moniteur de voile J+S titulaire d’un brevet en cours de validité“, explique Martin Vogler. Sinon, Swiss Sailing en mettrait un à disposition. Dans ce cas, les frais du moniteur de voile devraient en sus être pris en charge.

La Fondation Bertarelli en tant que bailleur de fonds

Toutefois, comment est né ce projet innovateur ? Et qu'est-ce que cela coûte en tout ? „Nous devons la réalisation du projet essentiellement à la Fondation Bertarelli qui verse chaque année une contribution notable pour la réalisation de ce projet“, explique Martin Vogler. En outre, si le matériel est récupéré à Cham, il n’y a aucun coût supplémentaire en-dehors des éventuels frais de personnel. Difficile de faire plus simple pour marcher dès le plus jeune âge sur les traces d’Ernesto Bertarelli, vainqueur de la Coupe de l’America, et de ses compagnons d’équipage. L’inscription pour le projet News Kids on the Water s’effectue via internet.

Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur le projet.