L'importance de la bonne attitude mentale pour le succès sportif

Le succès est un puzzle aux multiples pièces. Le talent. La bonne attitude. L'ambition. La volonté de faire des sacrifices et de tout subordonner au succès. Le bon environnement. Et la bonne attitude mentale. La formation „Sport et dimensions psychologiques“ se déroulera à l'Université de Lausanne (UNIL) en juin et juillet. Elle s’adresse aux entraîneurs sportifs (relève ou élite), préparateurs physiques, physiothérapeutes, etc. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 15 avril.

Outre les composants physiques, l’attitude psychique joue aussi un rôle décisif au regard de la performance sportive. Comment est-il possible pour les entraîneurs ou autres personnes actives dans le domaine sportif d’influencer positivement le mental des sportifs individuels ou des équipes ? Comment introduire une dimension centrée sur le mental dans sa pratique ? La formation „Sport et dimensions psychologiques“ organisée en juin et juillet à l’UNIL-EPFL répond à ce type de questions. Dr. Roberta Antonini Philippe est une des intervenantes. Cette Tessinoise de 44 ans est professeur à l’UNIL. Et en même temps, elle est préparatrice mentale de Swiss Sailing Team.

Dr. Antonini, quelle  importance revêt la bonne attitude mentale pour le succès sportif ? Ou autrement formulé : peut-on chiffrer la part de la bonne attitude mentale dans le succès sportif ?

Roberta Antonini: Cette question il faut surtout la poser aux athlètes, mais je pense que nous avons assez du recul actuellement pour affirmer que la partie mentale est très importante dans une performance, c'est notamment cette partie qui va faire la différence. Des chercheurs se sont aussi intéressés à cette question et les études montrent que l'utilisation des techniques mentales dans la gestion des situations difficiles est bien utile.

Quels sont les plus grands défis que vous avez rencontrés dans le cadre de votre travail avec les sportifs de haut niveau ?  

R.A. Ils sont très variés. De façon générale, il s'agit d'accompagner l'athlète et son coach dans la préparation à la performance (planification, optimisation, récupération et blessures). Travail sur la confiance en soi, soutien à la motivation, lutte contre le stress ou gestion de la post-carrière : la psychologie du sport couvre un terrain large et diversifié.  

En quoi consiste concrètement votre travail auprès de Swiss Sailing Team ?  

R.A. Mon travail est assez large, mais concerne surtout les thématiques liées à la préparation à de grands évènements, apprentissage des techniques mentales, gestion des relations interpersonnelles mais aussi tout simplement travailler sur le bien-être de l'athlète afin qu'il puisse exploiter au mieux sa performance. Bien-être et performance sont les deux mots-clés importants dans mes mandats.

Inscription pour la formation „Sport et dimensions psychologiques“ sous http://www.formation-continue-unil-epfl.ch/sport-dimensions-psychologiques